Mercredi 6 février, une convention a été signée entre GRDF et l’Agence nationale de l’habitat (Anah), sous couvert du gouvernement représenté par Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable. Cet accord vise à améliorer l’entretien des installations intérieures de gaz naturel et à réduire les risques d’accidents dans les logements de propriétaires aux revenus modestes. En effet, les ménages en difficulté, plus exposés à la précarité énergétique, sont davantage concernés par les risques liés à des défauts d’entretien des installations.

Ainsi, à l’occasion des travaux que feront les ménages aidés par l’Anah pour mieux isoler leur logement et lutter contre la précarité énergétique, GRDF réalisera à ses frais un diagnostic sur leurs installations de gaz naturel. Si nécessaire, l’opérateur mettra gratuitement à disposition de ces foyers un tuyau flexible en métal, sûr et à durée de vie illimitée, pour raccorder leur appareil de cuisson. Il pourra également leur verser une aide forfaitaire de 100 € pour l’achat d’un nouvel appareil de cuisson muni d’une sécurité de flamme.

Grâce à cette convention, déclinée dans tous les territoires à travers des conventions locales d’application, GRDF va pouvoir participer au programme « Habiter mieux » pour aller, selon son directeur général Édouard Sauvage, « au-delà des opérations de rénovation énergétique et travailler sur la sécurité des installations ». « C’est un très beau partenariat qui commence et qui va concerner 5 000 logements sur deux ans », a, quant à elle, déclaré Blanche Guillemot, directrice générale de l’Anah.