Mon action dans la circonscription

Le journal de votre députée

La Loi NOTRe instaurant les nouvelles intercommunalités au 1er janvier 2017, il m’a semblé utile dans ce 4ème numéro, de revenir sur la réforme territoriale et de vous présenter la région Nouvelle-Aquitaine et les 4 nouvelles communautés de communes de la circonscription. Vous trouverez également dans ce journal les dispositions de la loi pour une République numérique et les mesures mises en place, notamment au travers du Plan France Très Haut Débit, pour garantir un accès au numérique pour tous partout sur le territoire. En dernière page, je relate quelques unes de mes actions au local comme au national. Bonne lecture !

 

« Les petits citoyens » du quartier du Hameau

Vendredi 20 janvier, au centre social du Hameau, j’ai rencontré les élèves de CM1 et CM2 du CLAS (contrat local d’accompagnement à la scolarité) qui ont participé en décembre et janvier au projet « Les petits citoyens » organisé par l’association InfoDroits. Cette dernière intervient en effet, dans le cadre de la politique de la ville de l’agglomération paloise, auprès des enfants du quartier sur des projets autour des droits et des obligations.

Au travers de divers ateliers ludiques, films et débats, les enfants ont été sensibilisés sur leurs droits et leurs devoirs de citoyens. Il s’agissait de les aider à s’approprier la notion de citoyenneté, à comprendre le fonctionnement de la démocratie (droit de vote, création des lois, rôle du Président, des députés, du maire etc.) et de la justice. Les questions des valeurs de la République, du respect des lois, de la laïcité et de l’égalité pour tous ont également été abordées. Ces ateliers ont enfin permis de travailler sur l’écoute et le respect de chacun.

Nos petits citoyens se sont rapidement emparés du sujet et ont travaillé à l’élaboration de propositions visant à améliorer leur quotidien qu’ils ont discutées en groupe. La juriste de l’association les a seulement guidés dans leurs échanges en précisant à chaque fois ce qui relevait de la loi ou de la sphère privée.

Après une courte présentation de mes fonctions de députée, nous avons dialogué sur leurs propositions de réformes qui ont notamment porté sur les conditions d’accueil des enfants à l’école, l’hébergement des personnes pauvres ou la prévention contre les dangers de la cigarette. Leurs idées et nos échanges riches et intéressants démontrent  à quel point ces enfants sont impliqués dans la vie de leur école ou de leur quartier et je les en félicite.

Je félicite également Marion Lajus, juriste-coordinatrice de l’association InfoDroits, Mme Capilla Cuesta, la référente du CLAS et ses animatrices Hasna et Josiane, pour cette initiative, sans oublier Mme Garcia, directrice du centre social du Hameau et son directeur adjoint M. Dimbarre qui ont soutenu ce projet.

Je suis particulièrement attachée à l’éducation et l’apprentissage de la citoyenneté. C’est par ce type d’atelier que nous lutterons efficacement contre toutes les formes de discriminations et construirons une société plus juste et plus fraternelle.

____________

L’association InfoDroits est une association d’accès au droit qui, outre ses permanences d’information juridique gratuites sur le territoire, met en place des actions de sensibilisation au droit, sur de nombreuses thématiques et auprès de tout public.

Juriste – Coordinatrice : Marion Lajus

05 59 83 87 91 / m.lajus@infodroits.org

Permanences à Pau, Billère, Lembeye et Bedous. Pour connaître les jours et les horaires des permanences, cliquez ici

www.infodroits.org

Pays de Nay : un contrat de ruralité signé avec l’Etat

Christian Petchot-Bacqué, président de la communauté de communes du Pays de Nay et Eric Morvan, préfet des Pyrénées-Atlantiques ont signé mercredi 1er février le premier contrat de ruralité du département en présence de Michel Minvielle, conseiller régional et de nombreux maires du territoire. A la clé, un soutien de l’État à hauteur de 24,5 millions d’euros sur six ans pour accompagner la mise en œuvre du projet de territoire du Pays de Nay.

Tous les volets sur lesquels les élus de la communauté de communes ont travaillé bénéficieront de l’intervention de l’État via différents fonds et moyens techniques ou humains : services d’accès aux soins, transition écologique et cohésion sociale, mobilités, développement commercial, revitalisation de centres-bourgs, projets culturels comme le futur centre culturel sur le site de l’ancienne gendarmerie de Nay ou touristiques comme l’aménagement du col du Soulor avec la communauté de communes du Val d’Azun.

Comme l’a déclaré Christian Petchot-Bacqué, c’est une avancée importante pour le territoire et la ruralité mais aussi pour les maires du Pays de Nay, tous mobilisés autour de ce projet.

Des vœux 2017 enjoués

Avec Michel Minvielle, nous avons présenté nos vœux aux acteurs du territoire, aux élus, associations, militants et sympathisants à Livron, à Artigueloutan, à Serres-Castet, à Mirepeix, à Baliros et nous serons ce soir à Pau à la Grange Berlioz pour une présentation commune avec Martine Lignières-Cassou.

Nous sommes très attachés à ces moments républicains où l’on peut échanger et partager de manière conviviale autour d’un verre de l’amitié. Rompant avec mes habitudes, je n’ai pas fait un bilan de l’année écoulée qui aurait pu être mal compris en période électorale, mais j’ai préféré évoquer ce que j’aime faire, ce qui me passionne.

A commencer par mon travail en commission des affaires européennes. J’en parle assez peu, l’Europe étant un sujet obscur que l’on rend responsable de beaucoup de choses, pourtant j’éprouve beaucoup de plaisir à participer aux différents travaux de la commission sur des sujets variés qui peuvent toucher notre quotidien. Je vais d’ailleurs rendre dans quelques semaines un rapport sur le marché de l’énergie en Europe et ses conséquences sur nos territoires, sur nos projets de méthanisation ou nos installations parfois anciennes comme les centrales hydroélectriques. Le nouveau Paquet énergie proposé par la Commission européenne en décembre dernier prévoit une nouvelle organisation du marché qui aura des incidences sur le fonctionnement de nos opérateurs historiques. Pour cela, il nous faut veiller et défendre notre propre organisation du marché de l’énergie. C’est ce que je ferai dans mon rapport en insistant notamment sur le fait qu’il ne faut pas séparer l’exploitant du gestionnaire des infrastructures de transport d’énergie, mais aussi sur le rôle majeur que l’État doit continuer à jouer dans ce secteur clé. Avec la présidente de la commission Danielle Auroi, je viens également de rendre ce mercredi, un rapport d’information sur la transparence dans les institutions européennes, le lobbying, et le pantouflage comme celui de l’ancien président de la commission, José Manuel BAROSO. Ce dernier s’est en effet fait embaucher par Goldman Sacchs, la banque américaine qui a triché sur les comptes de la Grèce au moment du passage à l’euro. Transparence de la vie publique, éthique en politique et exemplarité des élus, voilà d’autres sujets pour lesquels je me bats depuis le début de mon mandat.

Mais ce qui me passionne surtout, c’est notre territoire. J’aime ce territoire, j’y suis née et n’ai de cesse de le défendre. La loi et le législateur que je suis permettent de faire bouger les lignes et d’améliorer les choses. C’est ce que nous faisons avec la transition énergétique qui va nous permettre de mieux vivre, mieux consommer dans un environnement protégé. Parce qu’au delà de notre cadre de vie, c’est bien notre santé qui est en jeu. Nous le faisons aussi quand nous obtenons de la Commission européenne l’autorisation de conduire une expérimentation sur l’étiquetage de l’origine de la viande et du lait dans les produits transformés. Cette expérimentation qui a débuté le 1er janvier 2017 est une première en Europe. Dès qu’un produit transformé contient au moins 8% de viande, l’étiquette doit obligatoirement mentionner les lieux de naissance, d’élevage et d’abattage de l’animal. Pour les produits laitiers contenant au moins 50% de lait, les lieux de collecte, de transformation ou de conditionnement doivent être indiqués. C’est une véritable avancée, qui a été initiée par la France. Cet étiquetage permettra une information plus claire et plus transparente des consommateurs sur l’origine des ingrédients utilisés dans les produits qu’ils achètent. Et en même temps, les producteurs et les industriels pourront mieux valoriser l’origine de leurs ingrédients.

C’est ça aussi défendre notre territoire.

Je terminerai cette année sur cette note positive et vous souhaite, à tous, ainsi qu’à vos proches, une très belle année 2017.

Santé, bonheur, bonne humeur, inventivité, énergie et courage pour mener à bien tous vos projets de l’année !

Revitalisation du centre-bourg de Nay, c’est parti !

conv-nay-photo-cambon

Autour de la table, de gauche à droite : Eric Morvan, préfet des Pyrénées-Atlantiques, Guy Chabrout, maire de Nay, Christian Petchot-Bacqué, président de la communauté de communes du Pays de Nay, Jean Arriubergé et Valérie Cambon, conseillers départementaux

Lundi 14 novembre, Guy Chabrout, maire de Nay et Christian Petchot-Bacqué, président de la communauté de communes du Pays de Nay, ont co-signé avec le préfet Eric Morvan représentant l’État, la convention de revitalisation du centre-bourg de Nay. Un moment important dans la vie de la commune qui va connaître un vaste programme de réaménagement du centre-ville, de rénovation de l’habitat et de réalisation de nouveaux logements sociaux, de travaux sur les voies de circulation et l’éclairage public, mais aussi d’actions en faveur du développement touristique et économique du Pays de Nay.

La signature de cette convention marque le lancement d’une opération d’envergure qui sera financée à près de 50% par l’État dans le cadre du programme national de revitalisation des centres-bourgs de communes de moins de 10 000 habitants lancé par le gouvernement en 2014. C’est une très bonne nouvelle pour Nay, seule commune du département à avoir été sélectionnée parmi 300 projets présentés au niveau national.

Reste maintenant aux élus à définir les projets structurants, en concertation avec les acteurs locaux, permettant au Conseil départemental et au Conseil régional d’accompagner les projets correspondant à leurs missions. D’ores et déjà le Conseil régional a pris position pour accompagner les opérations de rénovation de l’habitat en centre-bourg de Nay. Ainsi, ce sont près de 30 millions d’euros qui pourraient être mobilisés, sur 6 ans, par des investissements publics et privés.

Ayant appuyé ce projet, je me réjouis aujourd’hui de son issue favorable. S’il représente un enjeu important d’amélioration de la qualité de vie des nayais, il aura également un impact sur tout le territoire en terme de développement touristique, économique, social et culturel. Je félicite donc tous ceux qui ont porté ce beau projet, en particulier Guy Chabrout qui œuvre sans relâche pour sa commune.

Le journal de votre députée

Pour cette troisième édition, j’ai choisi de vous parler de la loi égalité et citoyenneté et de la politique pour les quartiers prioritaires et la ruralité. Vous trouverez également, dans ce journal du 2ème semestre 2016, tout ce qui a été fait pour accompagner les demandeurs d’emploi, la lutte contre le chômage et les mesures en faveur des travailleurs (compte personnel de formation, compte pénibilité, généralisation des mutuelles d’entreprises, prime d’activité). En dernière page, une nouvelle rubrique pour vous présenter quelques unes de mes actions au local comme au national sur des sujets qui me tiennent à cœur : la ruralité, la citoyenneté et l’Europe.

Bonne lecture !

journal-nathalie-chabanne-2eme-semestre-2016

Le journal de votre députée

Mon journal du 1er semestre 2016 est en ligne. Au sommaire de ce nouveau numéro : la santé, la transition énergétique, le rôle et les missions des Commissions permanentes de l’Assemblée. Bonne lecture.

Journal du 1er semestre 2016

2016, une année sous le signe de la concorde nationale, de l’emploi et de l’urgence écologique

Voeux à Saint Abit en présence de Michel Cazet, maire de la commune et de Jean Arriubergé, conseiller départemental du canton d'Ouzom, Gaves et Rives du Neez

Voeux à Saint Abit le 5 janvier 2016 en présence de Michel Cazet, maire de la commune et de Jean Arriubergé, conseiller départemental du canton d’Ouzom, Gaves et Rives du Neez

Avec Michel Minvielle, mon suppléant, nous avons présenté nos vœux aux habitant-e-s et aux acteurs locaux dans les différents cantons de la circonscription, à Saint Abit, à Morlaàs, à Limedous, à Angaïs et à Pau : des moments de convivialité autour d’un verre et de la traditionnelle galette des rois, et de dialogue, où chacun a pu exprimer son opinion, ses inquiétudes, vis-à-vis de la situation économique, de la progression de toutes les formes d’extrémismes, mais aussi de la baisse des dotations de l’État et la mise en œuvre de la loi NOTRe.

L’occasion pour moi de rappeler que, parce que la démocratie est plus forte que l’obscurantisme et la barbarie, nous devons rester fidèles à ce qui nous rassemble, rester fidèles à nos valeurs. Mes valeurs se sont d’abord, avant tout et d’une manière évidente, notre devise : Liberté, Égalité, Fraternité. Mais c’est aussi la Solidarité, la Laïcité et le Respect de l’autre. Michel Minvielle, nouvellement élu conseiller régional, a rappelé les scores anormalement élevés de l’extrême droite dans notre territoire aux dernières élections et son inquiétante progression depuis dix ans. Ces résultats nous interpellent collectivement.

2015, c’est aussi l’année de l’adoption de lois emblématiques de cette solidarité et de cette égalité, comme la loi santé, la loi d’adaptation de la société au vieillissement de la population ou la loi de transition énergétique pour la croissance verte. De nombreux impacts très bénéfiques sont attendus pour nos concitoyens et nos territoires, avec un accès aux soins facilités, une lutte efficace contre la désertification médicale, le maintien à domicile des personnes âgées, la prime d’activité, c’est-à-dire le versement d’un complément de revenus aux actifs à faibles revenus, mais aussi le développement sur tous nos territoires de projets verts créateurs d’emplois et de croissance, etc.

Mais au delà de ces textes législatifs, au-delà de leurs implications locales que je sais importantes pour tous les acteurs et les forces vives de nos territoires qui jouent un rôle essentiel et créent du lien social, il ne m’est pas possible de tourner la page de cette année 2015, en se disant que tourner la page de l’éphéméride suffira à laisser derrière nous cette année si brutale, cette année qui a commencé et s’est achevée dans les larmes.

Nous nous devons collectivement, et au nom de tous ces disparus, d’imaginer un futur digne des valeurs qu’ils partageaient, des valeurs qui se ré-invitent sur le devant de l’histoire, de ces valeurs qui forment plus que jamais le ciment de notre République et que j’évoquais au début de mon propos.

Ces drames ont montré la capacité d’un peuple meurtri à se remettre en marche. Ils ont montré la volonté d’une Nation, la nôtre, de protéger son héritage et son « exception française » qui fait sa fierté.

Aussi, je souhaite que l’année 2016 nous épargne de la surenchère qui accompagne les périodes électorales. Qu’elle nous permette de relever les défis de la concorde nationale, de l’emploi, de l’urgence écologique et de la sécurité, mais sans jamais brader notre devise : Liberté, Égalité, Fraternité !

Que 2016 soit, pour chacune et chacun d’entre vous et pour tous vos proches, une Belle Année.

21ème Parlement des enfants

LogoparlementdesenfantsDepuis 1994, l’Assemblée nationale et le ministère de l’éducation nationale organisent le Parlement des enfants. Tous les ans, une classe de CM2 est sélectionnée dans chacune des 577 circonscriptions pour participer à cette opération permettant aux élèves de primaire de découvrir la fonction de législateur. Ils sont ainsi invités à rédiger, sous la direction de leurs enseignants, une proposition de loi sur un thème imposé, après une discussion en classe qui doit également leur apprendre le débat démocratique. Cette année le sujet porte sur « Les enjeux du changement climatique ».

Nos député-e-s en herbe ont jusqu’au 16 mars pour rédiger et envoyer leur texte. Quatre propositions de loi seront ensuite sélectionnées par un jury national et mises en lignes sur le site du Parlement des enfants. Chaque classe votera alors via internet pour le projet qu’elle préfère. La classe lauréate sera ensuite reçue à l’Assemblée nationale le 22 juin 2016. Pour en savoir plus.

Cette année, c’est la classe de CM2 du groupe scolaire Michel Verdier de Bénéjacq qui a été sélectionnée. J’ai rencontré les élèves de madame Doussine le 7 janvier dernier pour échanger avec eux sur le fonctionnement de l’Assemblée nationale, le rôle des députés, des différents groupes parlementaires, le travail en commissions, les allers retours des textes législatifs entre l’Assemblée et le Sénat, l’organisation des séances plénières puis le vote solennel des loi, etc. J’ai notamment insisté sur le travail important qui les attend dans la rédaction de la proposition de loi. Cette dernière doit en effet être claire, compréhensible par tous et contenir des objectifs atteignables et applicables. Beaucoup de questions ont porté sur mon parcours, les motivations de mon engagement politique et sur ce « métier » de parlementaire, qui je le rappelle à chaque fois, n’en est pas un, mais une fonction de représentation du peuple.

J’ai mesuré à quel point ces jeunes citoyens étaient passionnés et motivés par ce travail d’apprentissage de la démocratie. Je les félicite ainsi que leur professeur.

P1230073

Meilleurs vœux 2016

Michel Minvielle se joint à moi pour souhaiter à chacune et chacun d’entre vous ainsi qu’à vos familles, une bonne et heureuse année 2016.

Comme chaque année, ce mois de janvier est aussi l’occasion pour nous de retrouver tous les acteurs du territoire, élus, associations, militants et sympathisants, pour leur présenter de vive voix nos vœux et célébrer ensemble la nouvelle année en partageant un moment de convivialité.

Ces rencontres auxquelles j’invite également tous les habitants de la circonscription, auront lieu  dans chacun des nouveaux cantons aux dates suivantes :

  • Ouzom, Gaves et Rives du Neez :  Mardi 5 janvier à 18h30 à la Salle communale de SAINT ABIT.
  • Pays de Morlaàs et du Montaneres : Mercredi 6 janvier à 18h30  à la Mairie de MORLAAS.
  • Vallées de l’Ousse et du Lagoin :  Jeudi 7 janvier à 18h30 à la Maison pour tous Jean Barry de LIMENDOUS et Mercredi 13 janvier à 18h30 à la salle des fêtes d’ANGAÏS.
  • Pau, Bizanos et Idron : Jeudi 14 janvier à 18h30 à la Grange de la MJC Berlioz de Pau, avec Martine Lignières-Cassou.
Go to Top