Actualités de la circonscription

Actualités de la circonscription

Laura Drosson, une béarnaise en or

L’Idronnaise Laura Drosson a décroché l’or en saut en hauteur aux championnats de France nationaux en salle 2017 qui ont eu lieu à Lyon les 4 et 5 février.

En franchissant une barre à 1,77 m, sa meilleure performance Indoor, elle devient Championne de France de la discipline.

Très attachée à ses racines béarnaises, celle qui a été formée au Club universitaire palois, porte aujourd’hui les couleurs de l’Entente Poitiers Athlé 86.

Cette jeune athlète de 22 ans d’une incroyable régularité franchit tous les échelons et accumule, au fil des compétitions, les bons résultats en individuel comme en équipe.

Un grand bravo à Laura. Elle a obtenu, avec ce nouveau titre, sa troisième qualification aux Championnats de France élite qui se sont déroulés à Bordeaux les 18 et 19 février. Face aux 12 meilleures performeuses de France elle termine à la 6ème place de cette compétition. Ce résultat un peu décevant ne décourage pas pour autant notre championne béarnaise. Elle se tourne désormais vers les championnats de France Outdoor de cet été avec l’objectif de dépasser la barre des 1,80m. Tous nos encouragements l’accompagnent et nous lui souhaitons tous de continuer à briller sur les sautoirs et les podiums !

Les quillous de Serres-Castet, un club de champions

Les quillous de Serres-Castet se sont particulièrement illustrés en 2016, comme l’a rappelé leur président Bernard Laplace lors de leur dernière assemblée générale. En fédérale, le club a en effet remporté 90% des compétitions et en départementale, il affiche un score honorable de 60% de victoires. Le club compte quarante joueurs passionnés dont 2 champions de France, Jacky Plaa et Roger Poublan. Félicitations à tous les quillous de Serres-Castet en leur souhaitant bonne chance et de nouvelles et belles victoires cette année encore.

Les quilles de 6 est un jeu traditionnel qui consiste à envoyer un boulon en forme d’altère vers six quilles situées à 11m de distance. Toutes les quilles sauf une doivent être renversées en trois lancés. Les tournois se disputent en équipe ou en individuel. Le département des Pyrénées-Atlantiques compte 9 clubs de quilles de 6. Rappelons que ce jeu se pratique également avec 9 quilles, un sport lui aussi très ancien qui fait partie de notre patrimoine vivant.

« Les petits citoyens » du quartier du Hameau

Vendredi 20 janvier, au centre social du Hameau, j’ai rencontré les élèves de CM1 et CM2 du CLAS (contrat local d’accompagnement à la scolarité) qui ont participé en décembre et janvier au projet « Les petits citoyens » organisé par l’association InfoDroits. Cette dernière intervient en effet, dans le cadre de la politique de la ville de l’agglomération paloise, auprès des enfants du quartier sur des projets autour des droits et des obligations.

Au travers de divers ateliers ludiques, films et débats, les enfants ont été sensibilisés sur leurs droits et leurs devoirs de citoyens. Il s’agissait de les aider à s’approprier la notion de citoyenneté, à comprendre le fonctionnement de la démocratie (droit de vote, création des lois, rôle du Président, des députés, du maire etc.) et de la justice. Les questions des valeurs de la République, du respect des lois, de la laïcité et de l’égalité pour tous ont également été abordées. Ces ateliers ont enfin permis de travailler sur l’écoute et le respect de chacun.

Nos petits citoyens se sont rapidement emparés du sujet et ont travaillé à l’élaboration de propositions visant à améliorer leur quotidien qu’ils ont discutées en groupe. La juriste de l’association les a seulement guidés dans leurs échanges en précisant à chaque fois ce qui relevait de la loi ou de la sphère privée.

Après une courte présentation de mes fonctions de députée, nous avons dialogué sur leurs propositions de réformes qui ont notamment porté sur les conditions d’accueil des enfants à l’école, l’hébergement des personnes pauvres ou la prévention contre les dangers de la cigarette. Leurs idées et nos échanges riches et intéressants démontrent  à quel point ces enfants sont impliqués dans la vie de leur école ou de leur quartier et je les en félicite.

Je félicite également Marion Lajus, juriste-coordinatrice de l’association InfoDroits, Mme Capilla Cuesta, la référente du CLAS et ses animatrices Hasna et Josiane, pour cette initiative, sans oublier Mme Garcia, directrice du centre social du Hameau et son directeur adjoint M. Dimbarre qui ont soutenu ce projet.

Je suis particulièrement attachée à l’éducation et l’apprentissage de la citoyenneté. C’est par ce type d’atelier que nous lutterons efficacement contre toutes les formes de discriminations et construirons une société plus juste et plus fraternelle.

____________

L’association InfoDroits est une association d’accès au droit qui, outre ses permanences d’information juridique gratuites sur le territoire, met en place des actions de sensibilisation au droit, sur de nombreuses thématiques et auprès de tout public.

Juriste – Coordinatrice : Marion Lajus

05 59 83 87 91 / m.lajus@infodroits.org

Permanences à Pau, Billère, Lembeye et Bedous. Pour connaître les jours et les horaires des permanences, cliquez ici

www.infodroits.org

Pays de Nay : un contrat de ruralité signé avec l’Etat

Christian Petchot-Bacqué, président de la communauté de communes du Pays de Nay et Eric Morvan, préfet des Pyrénées-Atlantiques ont signé mercredi 1er février le premier contrat de ruralité du département en présence de Michel Minvielle, conseiller régional et de nombreux maires du territoire. A la clé, un soutien de l’État à hauteur de 24,5 millions d’euros sur six ans pour accompagner la mise en œuvre du projet de territoire du Pays de Nay.

Tous les volets sur lesquels les élus de la communauté de communes ont travaillé bénéficieront de l’intervention de l’État via différents fonds et moyens techniques ou humains : services d’accès aux soins, transition écologique et cohésion sociale, mobilités, développement commercial, revitalisation de centres-bourgs, projets culturels comme le futur centre culturel sur le site de l’ancienne gendarmerie de Nay ou touristiques comme l’aménagement du col du Soulor avec la communauté de communes du Val d’Azun.

Comme l’a déclaré Christian Petchot-Bacqué, c’est une avancée importante pour le territoire et la ruralité mais aussi pour les maires du Pays de Nay, tous mobilisés autour de ce projet.

Des vœux 2017 enjoués

Avec Michel Minvielle, nous avons présenté nos vœux aux acteurs du territoire, aux élus, associations, militants et sympathisants à Livron, à Artigueloutan, à Serres-Castet, à Mirepeix, à Baliros et nous serons ce soir à Pau à la Grange Berlioz pour une présentation commune avec Martine Lignières-Cassou.

Nous sommes très attachés à ces moments républicains où l’on peut échanger et partager de manière conviviale autour d’un verre de l’amitié. Rompant avec mes habitudes, je n’ai pas fait un bilan de l’année écoulée qui aurait pu être mal compris en période électorale, mais j’ai préféré évoquer ce que j’aime faire, ce qui me passionne.

A commencer par mon travail en commission des affaires européennes. J’en parle assez peu, l’Europe étant un sujet obscur que l’on rend responsable de beaucoup de choses, pourtant j’éprouve beaucoup de plaisir à participer aux différents travaux de la commission sur des sujets variés qui peuvent toucher notre quotidien. Je vais d’ailleurs rendre dans quelques semaines un rapport sur le marché de l’énergie en Europe et ses conséquences sur nos territoires, sur nos projets de méthanisation ou nos installations parfois anciennes comme les centrales hydroélectriques. Le nouveau Paquet énergie proposé par la Commission européenne en décembre dernier prévoit une nouvelle organisation du marché qui aura des incidences sur le fonctionnement de nos opérateurs historiques. Pour cela, il nous faut veiller et défendre notre propre organisation du marché de l’énergie. C’est ce que je ferai dans mon rapport en insistant notamment sur le fait qu’il ne faut pas séparer l’exploitant du gestionnaire des infrastructures de transport d’énergie, mais aussi sur le rôle majeur que l’État doit continuer à jouer dans ce secteur clé. Avec la présidente de la commission Danielle Auroi, je viens également de rendre ce mercredi, un rapport d’information sur la transparence dans les institutions européennes, le lobbying, et le pantouflage comme celui de l’ancien président de la commission, José Manuel BAROSO. Ce dernier s’est en effet fait embaucher par Goldman Sacchs, la banque américaine qui a triché sur les comptes de la Grèce au moment du passage à l’euro. Transparence de la vie publique, éthique en politique et exemplarité des élus, voilà d’autres sujets pour lesquels je me bats depuis le début de mon mandat.

Mais ce qui me passionne surtout, c’est notre territoire. J’aime ce territoire, j’y suis née et n’ai de cesse de le défendre. La loi et le législateur que je suis permettent de faire bouger les lignes et d’améliorer les choses. C’est ce que nous faisons avec la transition énergétique qui va nous permettre de mieux vivre, mieux consommer dans un environnement protégé. Parce qu’au delà de notre cadre de vie, c’est bien notre santé qui est en jeu. Nous le faisons aussi quand nous obtenons de la Commission européenne l’autorisation de conduire une expérimentation sur l’étiquetage de l’origine de la viande et du lait dans les produits transformés. Cette expérimentation qui a débuté le 1er janvier 2017 est une première en Europe. Dès qu’un produit transformé contient au moins 8% de viande, l’étiquette doit obligatoirement mentionner les lieux de naissance, d’élevage et d’abattage de l’animal. Pour les produits laitiers contenant au moins 50% de lait, les lieux de collecte, de transformation ou de conditionnement doivent être indiqués. C’est une véritable avancée, qui a été initiée par la France. Cet étiquetage permettra une information plus claire et plus transparente des consommateurs sur l’origine des ingrédients utilisés dans les produits qu’ils achètent. Et en même temps, les producteurs et les industriels pourront mieux valoriser l’origine de leurs ingrédients.

C’est ça aussi défendre notre territoire.

Je terminerai cette année sur cette note positive et vous souhaite, à tous, ainsi qu’à vos proches, une très belle année 2017.

Santé, bonheur, bonne humeur, inventivité, énergie et courage pour mener à bien tous vos projets de l’année !

Présentation des Vœux 2017

Comme chaque année, avec Michel Minvielle, nous présenterons nos vœux aux acteurs du territoire, élus, associations, militants et sympathisants, pour célébrer la nouvelle année en partageant un moment de convivialité.

Tous les habitants de la circonscription qui souhaitent se joindre à nous seront les bienvenus :

  • Jeudi 5 janvier à 18h30 à la Salle Vincent Mazou de LIVRON (près de l’ancienne mairie).
  • Mardi 10 janvier à 18h30  à la salle Grande Ourse, rue de l’église, d’ARTIGUELOUTAN.
  • Mercredi 11 janvier à 18h30 au Belvédère de SERRES-CASTET.
  • Jeudi 12 janvier à 18h30 au Centre de rencontre, place Henri Prat, de MIREPEIX.
  • Lundi 16 janvier à 18h30 à la salle des fêtes de BALIROS.
  • Vendredi 20 janvier à 18h30 à la Grange de la MJC Berlioz de PAU, 84 avenue de Buros, avec Martine Lignières-Cassou.

Pour voter, inscrivez-vous sur les listes électorales

Être inscrit sur les listes électorales est indispensable pour pouvoir voter en 2017 aux prochaines élections présidentielles, les 23 avril et 7 mai 2017 et législatives, les 11 et 18 juin 2017.

Tous les français de plus de 18 ans peuvent y participer à condition de jouir de leurs droits civiques et d’être inscrits sur les listes électorales.

Il reste encore une semaine pour le faire. Passé le 31 décembre 2016, il sera trop tard.

Vous pouvez effectuer cette démarche en vous rendant en mairie muni d’une pièce d’identité et d’un justificatif de domicile ou directement en ligne, certaines communes proposant un service de télé-inscription. Accédez à ce service en cliquant sur le lien suivant : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/R16396

Il est également possible de s’inscrire par correspondance si vous ne pouvez pas vous déplacer. Pour cela il suffit de remplir le formulaire cerfa n°12669*01 accompagné d’une photocopie de votre pièce d’identité et de votre justificatif de domicile et d’envoyer le tout par courrier à votre mairie.

Cette inscription est automatique pour les jeunes de 18 ans. Par contre, si vous avez changé d’adresse y compris dans la même ville, vous devez le signaler pour pouvoir voter dans le bureau le plus proche de chez vous. Je vous recommande de ne pas attendre le dernier moment.

Voter est un droit. C’est même le socle de notre démocratie. Une démocratie toujours vivante mais qui est aujourd’hui en panne. Nous devons changer les règles, redonner du pouvoir à l’expression du peuple. Développer les référendums et au-delà, toutes formes de consultations citoyennes, modifier les modes de représentation, accélérer l’élaboration des lois, prendre en compte les votes blancs, instaurer les votes électroniques, permettre aux étrangers de voter aux élections locales, etc. telles sont quelques unes des propositions que partagent de nombreux candidats de gauche en prônant une VIème République.

Le dispositif PAÏS du Pays de Nay est créé

La Plateforme Alternative d’Innovation en Santé (PAÏS) du Pays de Nay est aujourd’hui une réalité. L’assemblée générale constituante s’est en effet tenue le 19 décembre dernier, en présence des élus du territoire et de nombreux partenaires de ce projet, le Centre Hospitalier, le SAMU, la clinique Marzet, la CPAM, la Mutualité française et l’association Saint-Joseph.

Depuis 3 ans, les élus de la Communauté de communes du Pays de Nay et notamment J.M. Berchon, maire de Lestelle-Bétharram, ont œuvré pour que ce projet se réalise. Il sera opérationnel courant avril 2017. Ce dispositif, déjà expérimenté pendant plusieurs années dans le Loir et Cher, permet de prendre en charge les urgences tous les jours de 8h à 20h par des médecins de garde appartenant à la plateforme. Un secrétariat assure la gestion des demandes des patients et fait intervenir le médecin de garde en cas d’absence du médecin habituel.

Ce dispositif mérite que les professionnels du monde médical et les élus s’y intéressent car il a pour objectifs :

  • d’attirer de nouveaux médecins par des conditions de travail améliorées ;
  • de maintenir une offre médicale de proximité ;
  • d’améliorer la qualité des soins notamment en direction des personnes âgées ;
  • de limiter le recours aux urgences hospitalières.

PAÏS Pays de Nay est une première dans les Pyrénées-Atlantiques. Je félicite tous les acteurs locaux qui ont permis de concrétiser ce projet que j’ai moi-même soutenu auprès de la ministre de la santé. Comme je l’écrivais déjà en octobre 2013, au moment du lancement du projet, la démarche entreprise dans la plaine de Nay est la bonne : anticiper le « désert médical » dans notre territoire en faisant travailler ensemble les professionnels de santé déjà présents.

« Urgence Palu 2017 »

cso-maliEn 2015, 3,2 milliards d’individus, soit près de la moitié de la population mondiale, étaient exposés au paludisme. Cette maladie potentiellement mortelle est due à des parasites transmis à l’homme par une piqûre de moustique. Les nourrissons, les enfants de moins de 5 ans, les femmes enceintes, les personnes porteuses du VIH ou atteintes du sida sont les plus exposés à ce risque, ainsi que  les voyageurs. La quasi totalité des cas de paludisme et des décès dus à cette maladie dans le monde surviennent en Afrique subsaharienne, notamment de juin à septembre, pendant la saison des pluies.

Suite au cri d’alarme lancé par le docteur Dicko, médecin chef de l’hôpital de Sangha au Mali, l’association humanitaire CSO Mali d’Asson décidait en 2015 de débloquer une aide de 3,5 millions de Francs CFA soit 5 385 € pour permette au plus grand nombre d’enfants d’accéder à des soins adaptés et d’en réduire ainsi les conséquences dramatiques.

L’association a reconduit cette opération en 2016, de fin juin à mi-octobre, permettant ainsi à tous les enfants et les femmes enceintes du pays dogon atteints de paludisme de bénéficier d’un traitement gratuit. Elle va poursuivre son combat contre cette maladie l’année prochaine.

Si vous souhaitez apporter votre contribution à l’opération « Urgence Palu 2017 », vous pouvez envoyer vos dons par chèque à CSO : 14 chemin de Brune – 64800 Asson. Bien préciser au dos du chèque : « Urgence Palu 2017 ».

Fondée en 2004 par Claude SICRE et Seydou DOGOLOU DOLO, l’association CSO Mali est une ONG française qui a pour objectifs de  favoriser l’accessibilité aux soins, à l’eau et à l’éducation des populations du pays dogon au Mali. Elle achemine des médicaments, du matériel médical et chirurgical, met à disposition des ambulances, forme des maliens aux professions de santé et participe à la construction et l’équipement de salles d’hospitalisation. Elle construit également des puits dans des villages isolés et des écoles et fournit tout le matériel nécessaire. Elle agit également pour améliorer les conditions de vie de la population locale en gérant sur place un troupeau de zébus, en organisant des opérations de parrainage, en proposant du micro crédit ou en mettant à disposition des céréales aux plus démunis.

Pour en savoir plus sur l’association :

Revitalisation du centre-bourg de Nay, c’est parti !

conv-nay-photo-cambon

Autour de la table, de gauche à droite : Eric Morvan, préfet des Pyrénées-Atlantiques, Guy Chabrout, maire de Nay, Christian Petchot-Bacqué, président de la communauté de communes du Pays de Nay, Jean Arriubergé et Valérie Cambon, conseillers départementaux

Lundi 14 novembre, Guy Chabrout, maire de Nay et Christian Petchot-Bacqué, président de la communauté de communes du Pays de Nay, ont co-signé avec le préfet Eric Morvan représentant l’État, la convention de revitalisation du centre-bourg de Nay. Un moment important dans la vie de la commune qui va connaître un vaste programme de réaménagement du centre-ville, de rénovation de l’habitat et de réalisation de nouveaux logements sociaux, de travaux sur les voies de circulation et l’éclairage public, mais aussi d’actions en faveur du développement touristique et économique du Pays de Nay.

La signature de cette convention marque le lancement d’une opération d’envergure qui sera financée à près de 50% par l’État dans le cadre du programme national de revitalisation des centres-bourgs de communes de moins de 10 000 habitants lancé par le gouvernement en 2014. C’est une très bonne nouvelle pour Nay, seule commune du département à avoir été sélectionnée parmi 300 projets présentés au niveau national.

Reste maintenant aux élus à définir les projets structurants, en concertation avec les acteurs locaux, permettant au Conseil départemental et au Conseil régional d’accompagner les projets correspondant à leurs missions. D’ores et déjà le Conseil régional a pris position pour accompagner les opérations de rénovation de l’habitat en centre-bourg de Nay. Ainsi, ce sont près de 30 millions d’euros qui pourraient être mobilisés, sur 6 ans, par des investissements publics et privés.

Ayant appuyé ce projet, je me réjouis aujourd’hui de son issue favorable. S’il représente un enjeu important d’amélioration de la qualité de vie des nayais, il aura également un impact sur tout le territoire en terme de développement touristique, économique, social et culturel. Je félicite donc tous ceux qui ont porté ce beau projet, en particulier Guy Chabrout qui œuvre sans relâche pour sa commune.

Béarn Solidarité, une association au service de l’insertion

logo-bearn-solidariteL’association Béarn Solidarité, installée route de Morlaàs à Pau, a été créée en 1980 pour lutter contre la précarité et l’exclusion sur le territoire de l’agglomération paloise. Sa mission principale : l’insertion par l’activité économique (IAE). Ainsi, en offrant un contrat de travail à des personnes sans emploi rencontrant des difficultés sociales et professionnelles, elle facilite leur insertion. L’objectif est de leur redonner confiance, de réactiver leurs savoir-faire, d’accroître leur formation et leurs compétences pour les préparer à sortir de la structure et trouver un emploi.  Le travail est ici un outil de redynamisation et de socialisation. Ces personnes bénéficient d’un accompagnement personnalisé qui comprend une phase d’intégration, une phase de définition du projet professionnel puis d’une phase d’évaluation et de bilan.

Reconnue pour la qualité de son accompagnement social et de ses prestations,  l’association a fusionné en 2012 avec Croix-Rouge Insertion, un réseau d’établissements créé par la Croix rouge française pour faire du développement de l’emploi dans les territoires, un axe majeur de lutte contre la précarité.

Elle emploie à ce jour 92 salariés en insertion dans deux principaux secteurs d’activité : l’environnement (entretien d’espaces verts, de cours d’eau, d’espaces naturels et de sous-bois) et la collecte et le recyclage de déchets (objets, meubles, mobilier de bureau, électroménager, ordinateurs, etc.). Elle propose également un service d’aide au déménagement et dispose d’un espace de vente où vous pouvez retrouver divers objets et équipements remis en état. Dans un souci de développement et de diversification de ses activités, l’association a récemment créé un atelier « gobelets en plastique lavables » et un atelier « collecte et nettoyage de couches lavables » et envisage de se lancer dans la réhabilitation et la revente automobile à destination des bénéficiaires des minimas sociaux. Elle recherche d’ailleurs des partenaires susceptibles d’approvisionner le garage en véhicules.

Et cela fonctionne. En 2015, 66 personnes ont quitté l’association pour un emploi ou une formation qualifiante grâce au dynamisme et l’implication de sa directrice Cyrielle Couralet et de toute son équipe.

Pour en savoir plus cliquez sur les liens suivants : Béarn Solidarité / Croix-Rouge Insertion

L’insertion par l’activité économique dans la circonscription, c’est aussi l’association F.O.R.C.E d’Assat, Pépinière Environnement à Serres-Castet, Vivre et Agir en Milieu Rural à Pontiacq-Viellepinte, mais aussi Le Relais 64, Le Relais Essuyage de Gascogne et PYRENEC’EAU à Pau.

Toutes ces structures de l’économie sociale et solidaire participent à la lutte contre le chômage et la précarité mais elles sont également, par les activités qu’elles proposent, des acteurs incontournables du développement économique de notre territoire.

Go to Top